Err

French specialists in choral singing!
Crux fidelis

Crux fidelis

(Code: A110805148)
Commande de la Maîtrise de la Perverie, Crux fidelis a été créé dans la cathédrale de Nantes pendant la Semaine sainte 2006.
Cette œuvre pour ténor solo et chœur mixte (percussion et orgue ad libitum) met en musique toutes les strophes de l'hymne pour la vénération de la croix. Elle a été conçue pour permettre une mise en œuvre spatialisée : chacun des quatre premiers versets est confié à un pupitre différent (basse-ténor-alto-soprano), chaque pupitre étant situé à l'un des quatre points cardinaux de l'église. Le soliste ténor, qui se tient au milieu, rappelle des contours de la mélodie grégorienne, et assure la liaison entre les parties polyphoniques. Progressivement, les chœurs se rapprochent, et les textures chorales se densifient, pour aboutir à une écriture à quatre voix mixtes du huitième verset jusqu'à la fin.  C'est cette dernière séquence « tutti » qui est éditée ici. Les passages « divisi » faciles (écriture à la tierce ou à l'octave), la richesse harmonique et la généreuse ligne mélodique feront le plaisir des chœurs.
4.10 EUR
g
Discount on quantity
From20
Discount10.00%

Commande de la Maîtrise de la Perverie, Crux fidelis a été créé dans la cathédrale de Nantes pendant la Semaine sainte 2006.
Cette œuvre pour ténor solo et chœur mixte (percussion et orgue ad libitum) met en musique toutes les strophes de l'hymne pour la vénération de la croix. Elle a été conçue pour permettre une mise en œuvre spatialisée : chacun des quatre premiers versets est confié à un pupitre différent (basse-ténor-alto-soprano), chaque pupitre étant situé à l'un des quatre points cardinaux de l'église. Le soliste ténor, qui se tient au milieu, rappelle des contours de la mélodie grégorienne, et assure la liaison entre les parties polyphoniques. Progressivement, les chœurs se rapprochent, et les textures chorales se densifient, pour aboutir à une écriture à quatre voix mixtes du huitième verset jusqu'à la fin.  C'est cette dernière séquence « tutti » qui est éditée ici. Les passages « divisi » faciles (écriture à la tierce ou à l'octave), la richesse harmonique et la généreuse ligne mélodique feront le plaisir des chœurs.